Financer ses études en France

Partir étudier et vivre en France représente un coût pour les étudiantes et étudiants. Voici des pistes de financement qui vous aideront à réaliser ce projet aux niveaux Licence et Master.

Pour en savoir davantage sur les opportunités de financement de recherche aux niveaux Doctorat, Post-Doctorat et au-delà, rendez-vous sur nos rubriques dédiées :

Le coût des études et de la vie en France

Les frais de scolarité dans les établissements publics

Choisir d’étudier en France, c’est accéder à des formations de qualité et accessibles au plus grand nombre.

Les frais de scolarité universitaires français sont faibles car l’État prend en charge l’essentiel du coût des formations dispensées dans les établissements publics. Le coût réel des études est le même qu’ailleurs. La différence est qu’en France, que vous soyez français ou étranger, l’État en assume la plus grande part.

L’investissement annuel moyen est de 14 000 euros par étudiante/étudiant, pris en charge par la France.

Les frais de scolarité annuels dans les établissements publics en France pour les étudiants étrangers extra-européens :

  • 2 770 euros pour une année en cycle de Licence ;
  • 3 770 euros pour une année en cycle de Master ;
  • 380 euros pour une année de Doctorat.

Le saviez-vous ?

Les étudiantes et étudiants inscrits dans des formations double-diplômantes en Égypte (les filières françaises et l’UFE) sont souvent exonérés des frais différenciés réservés aux étudiants étrangers.

Les boursières et boursiers du gouvernement français sont, quant à eux, exonérés des frais d’inscription dans les établissements publics dans la limite de 5000 euros.

Les frais de scolarité dans les établissements privés

Les frais de scolarité dans les établissements privés, notamment dans les écoles de commerce, sont sensiblement plus élevés que dans le public. En général, ils atteignent 3 000 à 10 000 euros par an. Renseignez-vous sur le site de chaque établissement pour connaître le montant exact des frais de scolarité de votre formation.

Plus d’information
sur les frais de scolarité :

Le budget moyen d’un étudiant en France

Le budget mensuel moyen pour les étudiantes et étudiants en France se situe entre 800 et 1100 euros par mois à Paris et de 600 à 900 euros en province.
La France propose de nombreuses réductions et aides financières aux étudiants pour :

  • l’accès au logement
  • la santé
  • les transports
  • les activités culturelles et les loisirs
Plus d’information sur
le budget d’un étudiant
en France :

Le logement en résidence universitaire en France coûte de 250 à 500 euros par mois. En résidence privée, il faut compter de 700 à 800 euros par mois à Paris et de 350 à 550 euros par mois en province.

Bourses et opportunités de financement

Le catalogue Campus Bourse de l’Agence Campus France

Le catalogue Campus Bourses vous permet d’obtenir des informations sur les bourses proposées aux étudiantes et étudiants étrangers.

Cet outil répertorie toutes les aides délivrées par les États (français et étrangers), les collectivités territoriales, les entreprises, les fondations et les établissements d’enseignement supérieur. Filtrez votre recherche par nationalité, domaine et niveau d’études pour trouver les aides qui correspondent à votre profil.

Le programme de bourse de Master Rifaa Al Tahtawi

Le programme de bourses Rifaa Al Tahtawi permet chaque année de soutenir des étudiantes et étudiants égyptiens pour poursuivre leurs études de Master (deuxième année) en France.
Plus de 200 étudiantes et étudiants postulent chaque année, de toutes les universités égyptiennes et internationales en Egypte, en particulier celles et ceux des filières françaises et de l’Université française d’Egypte (UFE).

La bourse Tahtawi s’adresse aux étudiantes et étudiants égyptiens souhaitant poursuivre leurs études en deuxième année de Master (M2), la cinquième année d’études supérieures, dans un établissement d’enseignement supérieur en France. Ils ont la possibilité de partir étudier dans des programmes enseignés en français ou en anglais.
La bourse est ouverte à tous les étudiants égyptiens, en cours d’études ou diplômés, qui peuvent justifier de quatre années d’études supérieures en Egypte.

Les lauréats bénéficient d’une allocation mensuelle de 700 euros pendant dix mois, d’une dispense des droits d’inscription dans les établissements publics dans la limite de 5 000 €, d’une aide à la réservation de logement en résidence universitaire et de la prise en charge de la couverture sociale (sécurité sociale et assurance maladie).

L’appel à candidature est ouvert chaque année de mars à avril.

Le programme de bourse Excellence-Major

Les bourses Excellence-Major sont attribuées sur des critères d’excellence à des bacheliers étrangers issus du réseau des lycées français du monde afin qu’ils puissent poursuivre des études de haut niveau en France.

Piloté par l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), le programme alloue chaque année environ 200 bourses. Au total, ce sont plus de 800 étudiantes et étudiants, de près de 80 nationalités différentes, qui sont soutenus pendant cinq années d’études exigeantes en France (généralement jusqu’au niveau Master 2).

Le programme de bourse d’excellence Eiffel

Développé par le ministère en charge des affaires étrangères, le programme de bourses d’excellence Eiffel permet chaque année de former les futurs décideuses étrangères et décideurs étrangers, des secteurs publics et privés, dans des domaines prioritaires en sciences et techniques et sciences humaines et sociales.

Les lauréats sont soutenus pendant 12 à 36 mois dans des formations diplômantes en France au niveau Master et en Doctorat. Les candidatures sont présentées exclusivement par les établissements d’enseignement supérieur français.

Le ministère français de l’enseignement supérieur et de la recherche attribue également des bourses sur critères sociaux à certains étudiants étrangers. Pour y être éligibles, ils doivent résider en France depuis au moins deux ans et y avoir domicilié leur foyer fiscal.

Certains établissements d’enseignement supérieur proposent également des programmes de bourses aux étudiants étrangers qui intègrent leurs formations. Pour en bénéficier, rendez-vous sur le site des différents établissements d’enseignement supérieur ou contactez les services des relations internationales.

Les régions et les villes françaises attribuent des bourses aux étudiants étrangers qui suivent une formation sur leur territoire.

Elles octroient également des allocations doctorales et postdoctorales gérées par les établissements d’enseignement supérieur et de recherche.

Des bourses régionales d’accueil peuvent aussi être attribuées aux étudiants étrangers dans le cadre de conventions d’échange avec des établissements d’autres pays.

Le programme Erasmus+ est le programme européen pour l’éducation et la formation, la jeunesse et le sport. Depuis sa création en 1987, il finance des projets portés par des établissements, des organisations, des associations, des collectivités territoriales, etc. œuvrant dans ces domaines.

Les modalités de participation au programme et les possibilités offertes varient selon les pays du monde, qui sont classés en deux groupes, pays membres et pays tiers. L’Égypte est un pays tiers et peut à ce titre participer à certaines actions du programme Erasmus+.
Le programme se découpe en 3 actions clés :

  • l’action clé 1 pour la mobilité individuelle,
  • l’action clé 2 pour les projets de coopération,
  • l’action clé 3 pour le soutien aux réformes politiques.

A ce titre, dans le cadre d’accords bilatéraux entre établissements d’enseignement supérieur français et égyptiens, le programme Erasmus+ peut financer :

  • des mobilités d’étude et de stage, de 2 mois à 1 an, aux étudiants égyptiens.
  • des mobilités d’enseignement et de formation, de 5 jours à 2 mois, aux personnels des établissements d’enseignement supérieur égyptiens.

D’autre part, les Masters conjoints Erasmus Mundus délivrent des bourses aux meilleurs étudiantes et étudiants du monde, pendant un ou deux ans, quel que soit leur domaine.
Pour en profiter, ces étudiantes et étudiants doivent effectuer leur master dans au moins deux pays participants au programme.

De nombreux établissements d’enseignement supérieur français proposent des masters conjoints.

Près de 30 000 étudiantes et étudiants séjournent chaque année en France dans le cadre d’Erasmus+, la France est le 4e pays d’accueil Erasmus.

En Egypte, un accord de mobilité existe entre l’Université Beni Suef et l’Université Paris-Saclay tandis que Nile University et l’École Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques (ENSMM) sont partenaires au sein d’un Master conjoint Erasmus Mundus en ingénierie mécatronique.

Contact

Pour davantage d’information sur le programme, adressez-vous au service des relations internationales de votre établissement pour savoir s’il a des partenariats Erasmus+ ou contactez le Bureau national Erasmus+ Egypte (National Erasmus Officies – NEO).