L’Institut français d’Egypte est l’héritier de la grande tradition de coopération entre l’Egypte et la France et un acteur majeur des liens d’amitié entre les peuples français et égyptien. Son action s’inscrit dans le cadre de l’accord de coopération culturelle, technique et scientifique de 1968. L’Institut français d’Égypte est ainsi un service de l’Ambassade de France en Egypte dont la mission est :


- de contribuer au rayonnement de la culture, de la langue et de l’expertise françaises en Egypte,
– de renforcer la coopération entre l’Egypte et la France dans tous les domaines : éducatif et linguistique, culturel, artistique, universitaire, scientifique et technique.

L’Institut français d’Egypte est implanté sur cinq sites et compte plus de 150 agents permanents et 250 enseignants :


- le siège à Mounira dans le centre du Caire, depuis 1996
– une antenne à Héliopolis dans l’agglomération du Caire, depuis 1977

- une antenne à Alexandrie, depuis 1967
– une antenne au Nouveau Caire, depuis 2018
– une antenne à Sheikh Zayed, depuis 2020

Les activités de l’Institut français d’Egypte sont très nombreuses et variées, dont :


- enseignement du français pour les jeunes, les adultes et les professionnels,
– enseignement de l’arabe pour des étudiants français ou de pays tiers,

- manifestations et coopérations artistiques avec un volet important consacré à la professionnalisation de jeunes créateurs, au soutien aux mobilités d’artistes dans les deux sens,
notamment grâce à des programmes de résidences croisée,
– promotion de la littérature et de la pensée françaises, à travers nos trois médiathèques, l’aide à la publication de traductions en arabe de textes d’auteurs français, et l’organisation de
conférences autour des grands enjeux du monde contemporain ou encore du patrimoine…
– échanges universitaires, scientifiques et techniques à travers notamment plusieurs programmes de bourses et d’aides à la mobilité, qu’elle soit universitaires (bourses Tahtawi, bourses doctorales) et de recherche (bourses post-doctorales, programme Imhotep),
– appui à l’organisation de manifestations scientifiques (colloques, séminaires…),
-formation de formateurs grâce à l’Institut universitaire de Formation des professeurs,
– accompagnement des étudiants qui souhaitent poursuivre des études universitaires en France, grâce à l’action des bureaux Campus France du Caire et d’Alexandrie,

- coopération avec les partenaires égyptiens institutionnels et la société civile.