previous arrow
next arrow
Slider

Présentation générale

Dans le secteur culturel, l’Institut français d’Egypte est chargé de la coopération franco-égyptienne en matière de patrimoine, d’arts visuels et d’arts de la scène, du livre, du débat d’idées et d’audiovisuel.

Il soutient et anime un vaste réseau d’acteurs de la vie culturelle en France et en Egypte, qui font vivre la relation entre les deux pays et enrichissent leur dialogue.

En matière de patrimoine, l’Institut français d’Égypte soutient l’action du Ministère du Tourisme et des Antiquités ainsi que du Ministère de la culture égyptien pour des actions de formation et de valorisation du patrimoine comme l’exposition « Canal de Suez » inaugurée en mars 2018 à l’Institut du Monde arabe ou l’exposition organisée au Musée national d’Egypte de décembre 2019 à février 2020 sur l’archéologie française en Egypte.

En 2019, à l’occasion des 150 ans de l’inauguration du Canal de Suez, l’Institut français d’Egypte a présenté une année de célébration de l’amitié culturelle franco-égyptienne mettant en valeur la jeune création et les échanges dans tous les domaines artistiques et intellectuels. Cette année a été l’occasion de favoriser le dialogue culturel et de renforcer les échanges entre les scènes artistiques français et égyptiennes. Le temps forts de cette année : Toutankhamon, le trésor du pharaon à la Villette à Paris, exposition qui a accueilli 1,4 millions de visiteurs.

 

Dans le cadre de son programme Lauer-Ghoneim, l’Institut français d’Egypte soutient l’échange d’expertise dans le domaine de l’archéologie et du patrimoine tout en encourageant la formation continue des personnels égyptiens engagés dans des collaborations avec les équipes françaises.

Au titre de la formation continue, des cours de français spécialisé sont organisés par l’Institut français d’Egypte pour les fonctionnaires du ministère des Antiquités, au Caire, à Alexandrie et à Louxor.

Dans le cadre de sa politique de protection et de valorisation du patrimoine, la France a mis en place un FSPi (Fonds de Solidarité Prioritaire innovant) du ministère des affaires étrangères, qui lui permet de contribuer à la restauration du site de Tanis (delta oriental) et à son aménagement à des fins touristiques.

L’IFE, en partenariat avec l’Institut français d’archéologie orientale, organise par ailleurs un cycle de conférences mensuelles – les Rendez-vous de l’Archéologie – afin de présenter au grand public les travaux conduits par les égyptologues français et francophones. Les deux institutions co-organisent également une fois par an la Journée de l’Archéologie, devenue un événement incontournable pour toute la profession.

Dans le cadre de la coopération franco-égyptienne, plusieurs centres de recherche archéologiques permanents existent:
– l’Institut français d’archéologie orientale (IFAO) ;
– le Centre franco-égyptien d’étude des temples de Karnak (CFEETK) ;
– le Centre d’études alexandrines (CE-Alex) ;
– la Mission archéologique française de Thèbes-Ouest (MAFTO).

L’Egypte accueille également chaque année des missions temporaires françaises qui travaillent sur l’ensemble du pays, de la côte nord à la Nubie, des oasis à la Mer Rouge. Avec une cinquantaine de missions, la France figure parmi les tout premiers partenaires de l’Egypte. Les archéologues français travaillent avec les équipes égyptiennes, en relation étroite avec les services du Ministère des Antiquités.

Une dizaine de ces missions bénéficient d’une subvention du ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

En décembre 2019, en clôture de l’année France Egypte, le musée historique de la place Tahrir a accueilli une exposition présentant les grandes découvertes archéologiques françaises des dernières années, notamment les papyrus du Wadi el-Jarf, qui ont livré des informations de première importance sur la construction des grandes pyramides. Les prochaines années vont également offrir l’occasion de rappeler le rôle de premier plan joué par la France dans le domaine de l’égyptologie, avec les 140 ans de l’Ifao en 2020, le bicentenaire de la naissance d’Auguste Mariette, l’un des pères de la discipline, en 2021, et surtout le bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes par Champollion en 2022.

De nouvelles expositions se profilent, notamment Pharaons Superstars au Mucem en 2022 ou les expositions croisées du Louvre au Caire (Musée d’art islamique) et du Musée d’art islamique au Louvre également en 2022.

 

En matière de création contemporaine, l’IFE travaille avec des opérateurs publics égyptiens comme avec la jeune création indépendante, et promeut :

  • les mobilités croisées et l’échange d’expertise,
  • la diffusion de productions artistiques et intellectuelles, toutes disciplines confondues,
  • l’organisation de formations spécifiques à destination de jeunes artistes émergents,
  • des projets de coopération structurants et à long terme,
  • les échanges intellectuels franco-égyptiens et le débat d’idées,
  • la coopération avec les professionnels du livre et des arts en Égypte.

 

La programmation culturelle de l’Institut est riche de près d’une centaine de rendez-vous par an.

Parmi les temps forts réguliers de l’Institut en matière de création et d’échanges culturels figurent :

  • La Foire internationale du Livre du Caire fin janvier – début février
  • La Nuit des idées fin janvier
  • le tremplin jeune scène « Mounirat al Fan »
  • Les Rencontres littéraires Écrire la méditerranée à Alexandrie en avril
  • la Fête de la musique, en juin
  • le rendez-vous cinéma hebdomadaire « Cinécima »
  • les « Nuits du Ramadan »
  • l’invitation d’artistes dans le cadre du Panorama du film européen
  • l’invitation d’artistes dans le cadre du festival D-CAF (Downtown Contemporary Arts Festival)
  • les conférences « Midan Mounira »
  • le festival de bande dessinée « CairoComix »
  • La Nuit de la poésie en novembre
  • La Fabrique de la ville durable, le rendez-vous annuel sur les problématiques urbaines
  • les concerts de prestige en collaboration avec l’Opéra national du Caire
  • les soirées musicales « French Touch ».

Toutes les informations sur ces activités figurent sur le site internet de l’IFE ainsi que sur nos pages Facebook et compte Twitter.

Partenariats

Partenaire du Ministère de la Culture égyptien, l’Institut travaille également avec des centres d’arts et de culture indépendants tels que SOMA Art School Gallery, la Compagnie El-Warsha, le centre Rezodanse, le centre d’Art Shelter, la galerie Medrar ou encore l’association AFCA dédiée au jeune public.

L’Institut est associé aux manifestations égyptiennes incontournables tels que le Panorama du film européen, le  festival « DCAF », le Festival « Hakawy », le « Cairo Video festival », et bien d’autres encore.

Dans le domaine du livre et du débat d’idées, l’IFE travaille avec une quinzaine d’éditeurs indépendants, six libraires francophones, des festivals indépendants, le Ministère de la culture égyptien (Gebo et CNT) et des institutions françaises de recherche (Cedej , Ifao, Ideo).

En France, il développe des partenariats avec, notamment, outre l’Institut français à Paris, la Cité internationale des Arts, la Friche Belle de Mai, le Louvre, le MUCEM, l’IMA, la Maison de la poésie, les Rencontres d’Averroès et le Festival Oh les beaux jours à Marseille, la Cité internationale de la BD à Angoulême, la Villa Gillet et le Collège international des traducteurs littéraires à Arles.

Les Programmes d’Aide à la Publication

Les Programmes d’aide à la publication (PAP) portent sur les 2 volets de la cession de droits et de la traduction. L’aide à la cession des droits est proposée par l’Institut français Paris et l’aide à la traduction par l’Institut français d’Égypte. Un autre dispositif d’aide à la traduction existe en France proposé par le CNL. Ces différents dispositifs font l’objet d’appels à projets au cours de l’année. En 2019 et 2020, ils ont permis à de nombreux éditeurs égyptiens de publier une trentaine de titres d’auteurs contemporains francophones comme Alain Mabanckou, Maylis de Kerangal, Bruno Latour, Enki Bilal, Golo, Mathias Énard, Élisabeth Roudinesco, Michel Foucault, etc.

La coopération avec les professionnels du livre en Égypte recouvre également le soutien aux traducteurs, l’appui aux librairies francophones présentes en Égypte et des échanges d’expertise ponctuels sur divers aspects de la chaîne professionnelle du livre.

L’IFE dispose également de 3 médiathèques (au Caire, à Alexandrie et à Heliopolis) pour lesquelles il a engagé un projet ambitieux de modernisation. Dans ce cadre, il promeut la lecture et l’accès en Égypte pour tous les publics au livre français, en français et en arabe, dans tous les genres et tous les formats (papier, audio et numérique). Il développe également pour les 3 médiathèques de l’Institut français d’Égypte des ressources et des programmes numériques innovants, avec notamment la Micro-Folie Le Caire et son Musée numérique.

Contact :
culture@ifegypte.com
bureaudulivre@ifegypte.com