Pour cette troisième édition de Cairotronica, l’Institut français d’Egypte soutient l’invitation de 5 talents français à participer au festival qui se déroulait du 26 avril au 1er mai 2021 à l’AUC et à la Factory. Leurs œuvres étaient présentées aux côtés de projets artistiques égyptiens, régionaux et internationaux qui décrivent les complexités du traitement des nouvelles technologies et explorent les mythes autour de la « Data », entre réalité et fiction.

 

  • Josèfa Ntjam – AUC

Mélas de Saturne (2020) est un film qui explore la mélancolie – du grec melankholía, qui signifie « bile noire », de mélas « noir, sombre, trouble » – comme une force génératrice déployée sur (les) Internet(s). Entremêlant réflexions sur la mythologie, la cosmologie et la science, Mélas de Saturne projette le spectateur dans un territoire virtuel aux confluences des abysses et du darknet, lieu où un personnage fictif du nom de « Persona » se lance dans un voyage initiatique à la recherche d’origines algorithmiques, dont les premiers indices pourraient bien être trouvés parmi le peuple méta vivant dans le nord-est du Cameroun. L’analyse spéculative de Ntjam sur la mélas – un liquide noir infiltrant et brouillant les principes nominatifs et la perception historique du temps et de l’espace – constitue la matrice d’un méta-récit dans lequel fantasmes technologiques, voyages intergalactiques et civilisations sous-marines hypothétiques sont utilisés pour envisager la formation de nouvelles mémoires collectives au sein d’écosystèmes hybrides.

©-Josefa-Ntjam-Melas-de-Saturne-2020

© Josèfa Ntjam, Mélas de Saturne, 2020

www.ntjamjosefa.com

 

  • Chrystèle Nicot et Antoine Alesandrini

« PRAAB » : Une plateforme interactive de Chrystèle Nicot et Antoine Alesandrini

Le XXe siècle doit nombre de ses plus belles histoires d’amour à la bureaucratie. Mais aujourd’hui, après de nombreuses années de travail à domicile, les gens ont oublié comment interagir sans l’aide d’un écran d’ordinateur. Le taux de natalité est en chute libre et l’humanité est menacée d’extinction. Comment rendre l’amour à nouveau grand ? Le PRAAB (Programme de Réhabilitation à l’Amitié et l’Amour par le Bureau) est là pour vous aider. Utilisez une plate-forme vidéo améliorée par l’IA pour réapprendre l’interaction physique avant de vous aventurer dans un espace de travail réel. Rappelez-vous comment accepter poliment une tasse de café ou échanger des faits amusants et, peut-être, comment redevenir attrayant pour les autres à un moment donné. Regardez les tutoriels et décidez du chemin que vous allez emprunter…. La plateforme de formation en science-fiction développée par les artistes questionne à la fois la culture bureautique abandonnée qui survit à travers les films et les livres, et les nouvelles formes d’algorithmes déjà disponibles sur Internet.

Chrystèle Nicot et Antoine Alesandrini forment un duo d’artistes dont la pratique évolue de manière fluide entre le cinéma, l’installation et la sculpture. Ils s’intéressent aux intersections de l’économie culturelle et de la technologie.

 

 ©-Josefa-Ntjam-Melas-de-Saturne-2020

© Chrystèle Nicot & Antoine Alesandrini, PRAAB, 2019

https://www.paranoia-tv.com/en/program/content/201-praab-beta-version

 

 

  • Pierre Ajavon

 

En essayant de réparer un trou pour empêcher notre esprit d’errer de l’autre côté…
Fixing a Hole utilise les propres films lunaires de l’artiste mêlés à une composition de musique électronique expérimentale comprenant des enregistrements sonores lunaires de la NASA.

Pierre Ajavon est vidéaste, compositeur, musicien et sociologue. Il a produit de nombreux courts métrages expérimentaux qu’il a filmés, montés et accompagnés d’une production musicale.

 

 ©-Josefa-Ntjam-Melas-de-Saturne-2020

©Pierre Ajavon, Fixing a Hole, 2019

 

  • Sandrine Deumier

Falling est l’étude d’un effondrement. L’œuvre, composée de 9 scènes de collapsologie créées à partir d’imaginaires de la culture Internet, tente d’interroger un éventuel démantèlement des pratiques humaines d’assujettissement à la nature et de classification des espèces à travers une recherche de postures éco-féministes.

 

 ©-Josefa-Ntjam-Melas-de-Saturne-2020

© Sandrine Deumier, Falling, 2019

http://sandrinedeumier.com

 

Tout le programme : http://www.cairotronica.com/

Lieux : AUC et Factory, centre ville du Caire

Horaires : 12h00-16h00 et 20h00-23h00

Entrée libre