Lors de la matinée du dimanche 12 décembre, le Département de l’Enseignement de l’Arabe Contemporain (DEAC) a célébré, pour la première fois, la journée mondiale de la langue arabe. Le thème de cette année était : « La langue arabe : pont entre les civilisations ». Toute l’équipe ainsi que les étudiants se sont mobilisés lors d’une matinée bien chargée. Les activités du DEAC ont pu se dérouler dans les magnifiques locaux de l’IFAO.

 

Le DEAC a célébré une langue arabe dont les premiers corpus littéraires remontent au VIème siècle, soit 16 siècles de littérature et d’écrits qui ont grandement contribué à rapprocher les Hommes dans l’espace et dans le temps, une langue et une culture arabes de portée universelle mais également une langue arabe vectrice de savoirs, de débats et d’échanges. La langue arabe s’étend aujourd’hui de la Mauritanie jusqu’en en Irak soit plus d’une vingtaine de pays arabes. Dans cet ensemble, l’Égypte a une place toute particulière notamment par la diversité et la richesse de sa contribution littéraire et artistique.

Il était donc tout naturel que le DEAC qui se trouve au Caire fasse une place de choix à l’Égypte pour cette première édition de la journée mondiale de la langue arabe.

 

La matinée s’est donc ouverte avec une très belle conférence de madame Randa SABRY, Professeure des Universités au Département de Langue et de Littérature Françaises de l’Université du Caire consacrée aux  « expositions universelles au regard des écrivains-voyageurs égyptiens de la Nahda« .

Les étudiants ont ensuite présenté différentes performances : musique, exposés, déclamation de poème ; opérette, saynètes autour des expressions et proverbes arabes.

Après un passage à la médiathèque, où un espace était dédié aux ouvrages et publications liés au thème de cette édition, les étudiants et l’équipe du DEAC ont partagé à la cafétéria de l’institut, un repas aux couleurs de l‘Égypte.